Le passage chez un carrossier est-il pris en charge par l’assurance ?

La carrosserie d’une voiture est la partie qui reçoit généralement le plus de coups lorsqu’un choc survient. Il est donc important de connaître les différentes prises en charge possibles afin de savoir quelles mesures prendre à l’occurrence d’une collision. Voici un guide sur l’assurance auto en cas de carrosserie endommagée.

Situations menant à un dommages de carrosserie

La prise en charge des carrosseries abîmées est strictement réglementée par les polices d’assurance. Les conditions d’indemnisations sont étroitement liées à la nature des chocs et aux types d’assurances. En termes concrets, on distingue généralement trois situations plausibles :

  • Égratignure d’une carrosserie suite à une mauvaise manœuvre du conducteur ;
  • Carrosserie endommagée sans identification du fautif ;
  • Carrosserie endommagée avec fautif connu et identifié (accident de la circulation avec causalité avérée par exemple).

Les deux premières situations sont gérées presque de la même manière par toutes les compagnies d’assurance. Il n’est malheureusement pas possible d’être pris en charge dans ces cas par une assurance au tiers, car votre responsabilité est entièrement engagée. Le passage chez le carrossier sera donc à vos frais, sans aucune indemnisation. Toutefois, si vous êtes couvert par une assurance tout risque, vous pouvez soumettre une demande de prise en charge quitte à verser une franchise à votre compagnie d’assurance. Notez que le montant de la franchise peut être largement supérieur au montant des réparations requises pour remettre votre véhicule sur pied.

Lorsque le coupable est connu

Dans ce cas de figure, une expertise est faite auprès d’un garage pour évaluer l’ampleur des dégâts après quoi le montant de l’indemnisation est fixé. C’est la compagnie d’assurance du fautif qui prend en charge l’intégralité de ces frais. Si le montant des réparations excède la valeur actuelle de votre véhicule, alors ce dernier sera déclaré économiquement irréparable (VEI). La compagnie vous reversera alors un montant équivalent à la valeur monétaire de votre voiture sur le marché. Ce montant est négociable selon le cas.

En conclusion, retenez que le passage chez un carrossier peut être pris en charge par l’assurance sous certaines conditions. Celles-ci tiennent à la nature du dommage et au type d’assurance que vous aviez souscrit.